Partagez | 
 

 Alexia Anderson | Vampire (feat Elizabeth Olsen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



✓ sms : : 12
✓ inscrit le : 26/02/2017

MessageSujet: Alexia Anderson | Vampire (feat Elizabeth Olsen)   Dim 12 Mar - 19:02

Hey,
Voici venir le premier personnage imaginé par votre Hybride préféré Cool J'ai toujours eu pour habitude d'imaginer diverses personnages qui pourraient m'aider à développer le mien, maintenant il ne me reste plus qu'à trouver des joueurs super motivés pour les interpréter N'hésitez pas à me demander si vous avez la moindre question et/ou si vous voulez changer certains détails du personnage. Je reste ouvert à toutes les suggestions puisque l'intérêt c'est que vous preniez du plaisir à les jouer Heart
Pour ce premier personnage, j'imaginais Elizabeth Olsen mais la célébrité reste bien entendu négociable si vous avez d'autres idées. En espérant que le personnage vous plaira Heart
(son deuxième lien est avec un personnage qui débarquera incessamment sous peu)


Alexia Anderson
(feat Elizabeth Olsen)
LibreRéservéPris


      Avatar 200*320

Qui es-tu ?



Bonsoir mesdames & messieurs! Je m'appelle Alexia Anderson, j'ai actuellement plus de cinq siècles mais je vous conseille de ne pas me le faire remarquer. Je suis né le au quinzième siècle en Bulgarie. Actuellement,je suis ... ce que vous voulez que je sois (pour le métier). Et je suis, pour les plus curieux, hétérosexuelle. Un petit secret pour la route je suis célibataire. Je suis un vampire depuis que j'ai croisé la route d'un certain Klaus Mikaelson, mais également un vampire libéré puisque Davina Claire a rompu tout lien avec ce même originel qui fut jadis notre seigneur. On me dit souvent que je ressemble beaucoup à Elizabeth Olsen en plus belle.


Un passé tumultueux ...
« Pour vous raconter mon histoire, je me sens obligée de vous expliquer qui j'étais il y a de cela plusieurs siècles. Même si pour beaucoup je suis un monstre aujourd'hui, une fille torturée pour d'autres, la vérité est bien plus précise... Née au cours du quinzième siècle en Bulgarie, j'ai grandi en tant que servante dans le château du compte de l'époque. Qualifiée d'esclave par la plupart des chanceux de l'époque, mon unique mission était de satisfaire l'égo de mon roi. Pour beaucoup notre seigneur était sévère, voir cruel. De nombreux autres, il ne les calculait même pas. Il était craint de tous, fuit de ses ennemis. Pour moi il était Lord Klaus. Cet homme que je n'osais regarder dans les yeux, cet homme dont la simple voix suffisait à me faire trembler. J'étais terrorisée à la simple entente des rumeurs que l'on racontait à son sujet. D'un naturel discret, je réussis à survivre en veillant à ne pas énerver mon seigneur. Par chance, il ne me calculait guerre, ça augmentait mes chances de survie. Et pourtant ce fut un soir de Novembre que mon aventure commença. Un soir où j'apportais à Lord Klaus son repas du soir, tandis qu'il était entrain de peindre, il m'interpella et me demanda mon avis à propos de son œuvre. D'un naturel timide, et aussi par crainte, je balbutia quelques paroles afin de lui dire que je trouvais sa création jolie. Il rit aussitôt et m'invita à me détendre. Plaisantant avec moi, me complimentant et me taquinant, il finit par me mettre à l'aise. Pour la première fois de ma vie, j'existai aux yeux de quelqu'un et, pour le coup, ce fut à ceux de ce même homme que nous qualifions tous à l'époque de monstre. Très vite nos rencontres devinrent plus régulières. Bien que flattée, je ne comprenais pas ce qu'il m'arrivait. Je n'étais qu'une servante de sa cour, une parmi tant d'autres. Peut être était-ce cela qui lui plaisait chez moi. Avec le temps il commença à me prendre sous son aile, à m'inviter à devenir meilleure, à aspirer à plus de chose qu'une simple vie de servante. Guidée par les paroles de cet ami que Klaus était devenu à mes yeux, je commença à voir la vie sous un angle différent. Je me mis à croire au prince charmant. Quand enfin je rencontrai un compte que mon seigneur recevait, quand enfin je tomba éperdument amoureuse, je me mis à croire que cela ravirait mon roi et qu'il m'accorderait la liberté pour enfin pouvoir vivre la vie qu'il m'avait appris à rêver, sa réaction fut des plus étranges. Il me sourit mais pas comme avant, pas comme quand il avait la noblesse d'accorder de l'importance à la servante insignifiante que j'étais. Prétendant être heureux pour moi, il nous invita, mon prince et moi, à diner pour un dernier au revoir. J'étais fière, je me sentais belle et épanouie. J'étais fière d'avoir rencontré et servi mon seigneur. Ce sentiment c'était ce dont mon roi m'avait si souvent parler. Ce moment où l'on sent que l'enfer est passé et que le bonheur est à nos portes. Malheureusement le diner ne se passa pas tout à fait comme prévu. Lord Klaus se montrait sous un jour moqueur, écrasant. Il ne ressemblait pas du tout à cet homme qui m'avait si longtemps tirer vers le haut. Gênée, j'avalais ses paroles avec crainte et tristesse. "Te souviens-tu de ce que je t'ai expliqué sur l'amour, dear servant? Qu'il a le pouvoir de faire de toi la femme dont tu as toujours rêvé? Qu'il a la force de te transformer en celle que tu étais destinée à devenir? Je le pense toujours. Une seule question demeure, es-tu réellement amoureuse?" me demandait-il. Bien sûr que je m'en souvenais, c'était ma philosophie de vie, cette façon de penser qui m'avait mener si loin. Très joueur, mon seigneur sentit le besoin de me tester. Il plongea son regard dans le miens et me demanda de tuer mon prince charmant. Je ne voulais pas le faire. J'étais amoureuse. Je ne pouvais faire du mal à l'homme de ma vie. Et pourtant je me saisis un couteau, m'approcha près de mon amour inquiet et commença à le poignarder à plusieurs reprises. Brisée, pleurant à chaudes larmes, je demandais à mon seigneur pourquoi il m'avait fait faire ça. Klaus devint alors monstrueusement froid et m'expliqua que l'amour ne pouvait rendre fort et que seule la souffrance et la perte avait ce pouvoir. Il m'ordonna ensuite de le haïr avant de me transformer en vampire et de me bannir de son royaume. Je le détestais et le criais à quiconque voulait l'entendre. Il m'avait appris à rêver et à aimer, il m'avait aidé à construire une vie dans laquelle j'étais épanouie et heureuse, pour finalement tout me reprendre. Klaus Mikaelson fût le premier à m'avoir considéré comme vivante, je serai la dernière à l'avoir vu en vie. »


... une revanche au goût amer
« J'ai passé plus de cinq siècles à rêver de voir Klaus Mikaelson mourir dans d'atroces souffrances. Je le déteste pour ce qu'il m'a fait enduré par le passé. J'ai souvent croisé la route de personnes qu'il avait également torturé. On était tous unis par une seule et simple idée, le voir souffrir. Justice devait nous être rendue. On a donc tous gardé contact, attendant le jour béni où son heure viendrait. Quand Finn et Kol perdirent la vie, une angoisse nous prenait tout à coup. Si un originel meurt, tous les vampires qu'il a engendré meurent avec lui, découvrions-nous. C'était angoissant, on était tout à coup face à un cruel dilemme. On était contraints de renoncer à notre vendetta, pourtant justifiée. Le ciel entendit tout de même nos prières et nous libéra de ce malheur. Une jeune sorcière appelée Davina Claire avait réussi à libérer notre lignée. On était finalement libre de tuer Klaus, tout ce qu'il nous manquait c'était le pouvoir pour le faire. On était tous trop faibles pour cela, et une vieille sorcière avait fait disparaître le seul pieu qui aurait pu nous permettre d'achever Klaus. Par chance, il y avait parmi nous des gens motivés à nous rendre justice et, l'alliance secrète de Tristan de Martel et de Lucien Castle permit finalement la création d'une créature pire que Klaus. Ce nouveau pouvoir ce fut finalement Marcel Gérard qui en hérita. Et il ne perdit pas de temps ! J'étais-là, le soir où il jugea notre bourreau en public. Il était seul, entouré de tous ces vampires qu'il avait trahi par le passé. C'était libérateur, c'était rédempteur. Marcel le condamna finalement à souffrir pour l'éternité en lui plantant une dague maléfique dans le cœur. Pour les autres, c'était suffisant... Mais moi je restais sur ma fin. Ils pensaient tous que Klaus avait la punition qu'il méritait mais, pour l'avoir connu de près à l'époque, je sais pertinemment que si Klaus Mikaelson aime une chose c'est la vie. Et la punition dûe est la mort. Ainsi, j'ai pour objectif de le retrouver, quoi que Marcel ait fait de lui, pour pouvoir le tuer pour de bon. Je n'ai pas le pouvoir ni les moyens de le faire? Aucun problème! Je convaincrai Marcel de le faire pour moi. Et si il s'y refuse, je lui volerai ce pouvoir pour pouvoir enfin mettre un terme à ma souffrance en éliminant de mes crocs ce monstre que j'avais jadis admiré, et qui m'avait trahi sans le moindre scrupule. »






Klaus Mikaelson


« Ma cible à abattre »
Jadis, Klaus Mikaelson m'a appris à rêver, à imaginer un futur digne d'une princesse et à me battre pour atteindre cet objectif. Quand enfin j'ai obtenu tout ce dont je rêvais, tout ce qu'il m'a appris à envier, il m'a finalement tout pris en me forçant à tuer de mes mains le prince dont j'étais amoureuse. Souriant, il m'avait expliqué que ce n'était que dans l'agonie et la souffrance que je deviendrai réellement grande. Suite à cela j'ai passé plus de cinq siècles à tenter de me venger, attendant avec impatience le moment où quelqu'un ferait enfin mordre la poussière à Klaus Mikaelson. Quand enfin son heure fut venue, je commençai tout de même à regretter de ne pas l'avoir brisé moi-même. Aujourd'hui, tandis que seul Marcel Gérard sait où mon ancien mentor et pire ennemi est caché, je suis prête à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour donner à Klaus Mikaelson la punition qu'il mérite vraiment. Et j'userai de tous les moyens pour que justice me soit enfin rendue.



Nate Weaver


« Ce garçon qui m'agace »
Passant mes journées à chercher un moyen de mettre la main sur la dépouille torturée de mon ennemi juré, il m'arrive de croiser cet horrible humain au cours de mes enquêtes. Après tout nous cherchons tous les deux à trouver Klaus Mikaelson. Mais pas pour les mêmes raisons ! Je veux trouver un moyen de le tuer tandis que Nate essaie de le sauver. Il me répète sans cesse que Klaus est un "héros", qu'il est "incompris" et qu'il ne mérite pas une telle punition. Cet humain m'agace! J'ai beau lui expliqué ce que l'hybride originel m'a fait, ce qu'il a fait à bien d'autres que moi, et pourtant il ne change jamais d'avis. Il ne renonce jamais à l'idée de me faire changer d'avis. Il est l'avocat du diable. Mais si en tentant de tuer le diable je dois me débarrasser de ses croyants alors soit, je tuerai cet humain naïf de mes propres mains.



Prénom Nom


Nom du lien

uae est inter natos et parentes, quae dirimi nisi detestabili scelere non potest; deinde cum similis sensus exstitit amoris, si aliquem nacti sumus cuius cum moribus et natura congruamus, quod in eo quasi lumen aliquod probitatis et virtutis perspicere videamur. Quapropter a natura mihi videtur potius quam ab indigentia orta amicitia, applicatione magis animi cum quodam sensu amandi quam cogitatione quantum illa res utilitatis esset habitura. Quod quidem quale sit, etiam in bestiis quibusdam animadverti potest, quae ex se natos ita amant ad quoddam tempus et ab eis ita amantur ut facile earum sensus appareat. Quod in homine multo est evidentius, primum ex ea caritate quae est inter natos et parentes, quae dirimi nisi detestabili scelere non potest;


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alexia Anderson | Vampire (feat Elizabeth Olsen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F) ELIZABETH OLSEN — ho hi, sister UC
» Elizabeth Olsen, Isolda Dychauk & Mark Ryder crackship
» Elizabeth Olsen & Felicity Jones crackship
» (F/LIBRE) elizabeth olsen
» Flore de Clermont - "La raison du plus fort est toujours la meilleure"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avelorn :: Carte d’identité :: Postes vacants & Scenarios-
Sauter vers: